La réduction de la dynamine 2 (DNM2) corrige la myopathie centronucléaire dominante liée à DNM2

Les myopathies centronucléaires (MNC) constituent un groupe de maladies musculaires graves pour lesquelles aucun traitement efficace n’est actuellement disponible.

Les auteurs de cette étude ont précédemment montré que la réduction de la GTPase DNM2 dans un modèle murin de la forme liée à l’X, due à la perte de la myotubularine phosphatase MTM1, empêche le développement de la physiopathologie du muscle squelettique. Étant donné que DNM2 est mutée dans des formes autosomiques dominantes, ils ont examiné ici si la réduction de DNM2 pouvait sauver un CNM lié à DNM2 chez une souris knock-in porteuse de la mutation p.R465W (Dnm2 RW / +) et affichant un phénotype modéré de CNM similaire à celui des patients porteurs de la même mutation. Une seule injection intramusculaire de AAV-shRNA ciblant Dnm2 a entraîné une réduction des niveaux de protéines 5 semaines après l’injection, avec une amélioration correspondante de la masse musculaire et de la distribution de la taille des fibres, ainsi qu’une amélioration des caractéristiques histopathologiques de la CNM. Pour établir un traitement systémique, hebdomadaire i.p. des injections d’oligonucléotides antisens ciblant Dnm2 ont été administrées à des souris Dnm2 RW / + pendant 5 semaines. Alors que la masse musculaire, l’histopathologie et l’ultrastructure musculaire étaient perturbées chez les souris Dnm2 RW / + par rapport aux souris de type sauvage, ces caractéristiques ne pouvaient pas être distinguées de celles de souris de type sauvage après réduction de DNM2.

 

Buono S, Ross JA, Tasfaout H, Levy Y, Kretz C, Tayefeh L, Matson J, Guo S, Kessler P, Monia BP, Bitoun M, Ochala J, Laporte J, Cowling BS. Reducing dynamin 2 (DNM2) rescues DNM2-related dominant centronuclear myopathy. Proc Natl Acad Sci U S A. 2018 Oct 23;115(43):11066-11071