Notre actualité scientifique & médicale

Flux RSS

Le GDF5, traitement « rajeunissant » de la déficience neuromusculaire liée à l’âge chez la souris

Une étude conduite par l’équipe de recherche MOOVE* dirigée par France Pietri-Rouxel, avec Sestina Falcone et Massiré Traoré, en collaboration avec plusieurs équipes de l’Institut de Myologie et de Sorbonne Université vient d’être publiée dans la revue Brain**. Elle porte sur les effets de l’administration chronique d’un facteur, le GDF5, sur la déficience neuromusculaire liée … [Lire la suite]

Des cliniciens et chercheurs de l’institut aux Journées de neurologie de langue française

Les Journées de neurologie de langue française se tiendront du 9 au 12 avril 2024 à Paris. Ces journées ont pour principal objectif de promouvoir et de développer la neurologie, en France et dans les pays francophones. Il s’agit également de favoriser les échanges entre les diverses sociétés et associations s’intéressant au système nerveux. Des … [Lire la suite]

Atamyo Therapeutics obtient les autorisations pour lancer un essai clinique de thérapie génique dans la myopathie des ceintures liée à SGCG

Après déjà plusieurs preuves de concept, Atamyo Therapeutics, une spin-off du laboratoire Généthon, a obtenu les autorisations pour démarrer un nouvel essai de thérapie génique chez des patients atteints de myopathie des ceintures (LGMD) R5 liée à SGCG (gamma-sarcoglycanopathie). Il a pour but de tester l’innocuité, la pharmacodynamique et l’efficacité de l’ATA-200, un produit issu … [Lire la suite]

Des experts de l’institut présenteront leurs résultats à Myology 2024

De nombreux chercheurs et cliniciens de l’Institut de Myologie présenteront leurs résultats au prochain congrès international de myologie organisé par l’AFM-Téléthon du 22 au 25 avril, Myology 2024. Plus de 70 conférenciers internationaux prendront la parole au cours de 23 sessions plénières et parallèles et 7 symposia organisés par des industriels, et plus de 400 … [Lire la suite]

Histoire naturelle de la myopathie liée à l’X avec autophagie excessive

La myopathie liée à l’X avec autophagie excessive (XMEA) est une maladie peu connue liée au gène VMA21. Elle entraîne une défaillance de l’autophagie avec vacuolisation progressive et atrophie des muscles squelettiques. L’objectif de cette étude rétrospective, menée par des équipes françaises comprenant des chercheurs et cliniciens de l’Institut de Myologie, était de définir l’histoire … [Lire la suite]

La protéomique pour aider à élucider des interactions physiopathologiques et des dysfonctionnements multisystémiques associés

Cet article de perspective auquel des chercheuses de l’Institut de Myologie ont pris part, porte sur la question de savoir comment la protéomique, une technique centrale de la biologie des systèmes profondément ancrée dans le domaine de la multi-omique de la recherche biologique moderne, peut nous aider à mieux comprendre la pathogenèse moléculaire de maladies … [Lire la suite]

Fabriquer un muscle pour le transplanter chez l’humain – Entretien avec Bruno Cadot

Bruno Cadot a remporté en août 2023 un appel d’offres organisé par le Fonds national allemand pour l’innovation (SPRIN-D) pour financer son projet innovant de création d’un muscle synthétique, associant chimie et biologie. La preuve de concept étant faite chez la souris, il s’agit désormais de réaliser le passage à la greffe chez l’humain. Entretien avec … [Lire la suite]

L’Institut de Myologie rappelle sur vidal.fr les bonnes pratiques de l’activité physique dans les maladies neuromusculaires

Dans une contribution au Médicosport-santé© publié sur le site vidal.fr, des chercheurs et cliniciens de l’Institut de Myologie font état des connaissances concernant la pratique d’une activité physique dans les maladies neuromusculaires : ils ont fait une analyse de la littérature des 30 dernières années et donnent des préconisations d’entrainement par groupes de pathologies (dystrophies … [Lire la suite]

Un focus sur les cas complexes de titinopathies autosomiques dominantes

Un consortium international de chercheurs coordonné par une équipe montpelliéraine de généticiens et comprenant des chercheurs et des cliniciens de l’institut rapporte les données cliniques et biologiques de patients chez qui le diagnostic de titinopathie primaire a pu être porté sur la base d’investigations plus sophistiquées (dont la technique du RNA-seq) : 17 patients correspondant à … [Lire la suite]

RhoA est un régulateur crucial de la fusion des myoblastes

Les cellules satellites (CS) sont des cellules souches musculaires adultes qui sont mobilisées lorsque l’homéostasie musculaire est perturbée. La GTPase RhoA est une enzyme importante pour la signalisation qui intervient lors du réarrangement du cytosquelette d’actine et au cours de la différenciation de lignées de myoblastes. Une équipe de l’Institut Cochin a collaboré avec des … [Lire la suite]