Actu de la myologie

Flux RSS

L’Institut de myologie co-découvre une forme de myopathie distale liée à l’X 

Une collaboration internationale, à laquelle ont pris part des chercheurs de l’Institut de Myologie, a découvert une nouvelle forme de myopathie distale, chez 10 hommes : débutant à l’âge adulte (après 30 voire 40 ans), l’atteinte musculaire est distale et évolue lentement (la marche est préservée). Il n’y a pas d’atteinte cardiaque ; elle est … [Lire la suite]

Le dépistage néonatal de la SMA devient officiel en Belgique

Plusieurs pays ont déjà déployé des programmes pilotes de dépistage néonatal dans la SMA à l’exemple de l’Allemagne, de l’Australie, des États-Unis, de Taïwan… En Belgique, un programme pilote d’une durée de trois ans (mars 2018-février 2021) s’est déroulé dans la région de Liège avant de s’étendre à tout le sud de la Belgique : 9 … [Lire la suite]

La détérioration des paramètres respiratoires et moteurs se confirme chez des patients atteints de SMA de type III non-marchants

L’amyotrophie spinale proximale liée au gène SMN1 (SMA) comprend classiquement quatre types (I, II, III, IV) selon l’âge de début des symptômes et le niveau moteur maximal atteint par le patient. Le type III représente l’un des plus petits contingents de patients (15 à 20% de l’ensemble selon les études) et a moins fait l’objet … [Lire la suite]

Appel à projets dédié aux Filières de Santé Maladies Rares financé par l’AFM-Téléthon

L’AFM-Téléthon lance un appel à projets destiné aux Filières de Santé Maladies Rares, en partenariat avec la Fondation Maladies Rares. Son objectif : impulser des projets visant à faire la preuve de concepts thérapeutiques innovants pour des maladies rares sans traitement. Parmi les 7000 maladies rares identifiées à ce jour, seules 5% bénéficient d’un traitement … [Lire la suite]

Des résultats plutôt encourageants du losmapimod dans la myopathie facio-scapulo-humérale à la WMS 2021

Inhibiteur sélectif des MAP kinases p38 α et β, le losmapimod a fait l’objet d’un essai de phase II nommé ReDUX4, randomisé, en double aveugle, contrôlé contre placebo, d’une durée de 48 semaines chez 80 adultes atteints de dystrophie musculaire facio-scapulo-humérale (FDH, ou FSHD) de type 1. Déjà évoqués au congrès de la FSHD society … [Lire la suite]

L’exercice physique à domicile peut-il être utile chez les patients atteints de myasthénie auto-immune ?

La myasthénie auto-immune provient d’un dérèglement du système immunitaire entrainant la production d’auto-anticorps dirigés contre un des éléments constitutifs de la jonction neuromusculaire. Caractérisée par un déficit musculaire classiquement fluctuant et à fort tropisme oculaire et bulbaire, cette maladie neuromusculaire non héréditaire peut être, lorsqu’elle devient généralisée, à l’origine de situations de handicap importantes et … [Lire la suite]

Le traitement de la myasthénie laisse persister un état symptomatique insatisfaisant pour les patients dans près de la moitié des cas, selon une étude suédoise

En Suède, 1 077 patients atteints de myasthénie auto-immune de l’étude de cohorte Genes and Environment in Myasthenia Gravis study (GEMG) ont répondu à un auto-questionnaire de 106 items incluant le score MG-ADL. Près de la moitié (47%) des participants ont ainsi déclaré un état pathologique non satisfaisant (score MG-ADL≥3p), soulignant la nécessité d’améliorer les traitements. … [Lire la suite]

Myopathies inflammatoires : les bénéfices moléculaires de l’activité physique se dévoilent

Une activité physique adaptée fait partie intégrante du traitement des myosites idiopathiques (ou myopathies inflammatoires), sans que ses mécanismes d’action soient clairement cernés. Une étude menée auprès de 7 patients atteints de dermatomyosite et de 6 patients atteints de myopathie nécrosante auto-immune a montré, après un programme d’entrainement physique (aérobie et résistance) de 12 semaines : … [Lire la suite]

WMS2021 et SMA : entre thérapie innovante et biothérapie

De nouvelles données d’essais cliniques dans l’amyotrophie spinale proximale liée à SMN1 (SMA) ont été discutées lors de la dernière édition du congrès de la World Muscle Society (WMS) du 20 au 24 septembre 2021. Sur cinq nourrissons pré-symptomatiques âgés de moins de 6 semaines, traités par Evrysdi (risdiplam) pendant au moins un an dans … [Lire la suite]

DMOP : une étude néerlandaise précise le profil évolutif de la maladie

La dystrophie musculaire oculopharyngée (ou DMOP) est une myopathie relativement rare transmise selon un mode autosomique dominant. Elle se traduit par l’installation progressive, en règle générale à partir de l’âge de cinquante ans, d’une ptose progressive et bilatérale des paupières, de troubles de la déglutition et, très souvent, d’un déficit musculaire de la ceinture pelvienne. … [Lire la suite]