miR-379 relie le traitement par glucocorticoïdes à la réponse mitochondriale dans la DMD

La dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) est une maladie musculaire mortelle provoquée par des mutations du gène DMD. Elle affecte environ 1 garçon sur 5000-6000 naissances de garçons. Dans ce rapport, les auteurs ont identifié une dérégulation des membres du cluster miARN Dlk1-Dio3 dans les biopsies musculaires du modèle de chien GRMD. Parmi ceux-ci, ils ont choisi d’analyser plus en détail le miR-379 car son expression est élevée dans le muscle et est connue pour être sensible aux glucocorticoïdes (GC), une classe de médicaments anti-inflammatoires couramment utilisés chez les patients DMD.

L’analyse bioinformatique prédit que le miR-379 cible EIF4G2, un facteur de traduction impliqué dans le contrôle de la maturation métabolique mitochondriale. Les chercheurs ont confirmé dans les myoblastes que EIF4G2 est une cible directe de miR-379 et ils ont identifié la protéine mitochondriale DAPIT comme une cible de traduction de EIF4G2. La suppression du DAPIT dans les myotubes squelettiques a entraîné une réduction de la synthèse d’ATP et une différenciation myogénique. Les auteurs ont également démontré que cette voie est sensible aux GC, car le traitement des souris avec de la dexaméthasone a entraîné une diminution de l’expression musculaire de miR-379 et une expression accrue d’EIF4G2 et de DAPIT. En outre, le niveau sérique de miR-379, qui est également élevé dans le plasma des patients DMD par rapport aux témoins de même âge, est réduit par le traitement GC. 

Ainsi, cette voie nouvellement identifiée peut relier le traitement GC à une réponse mitochondriale dans la DMD.

 

miR-379 links glucocorticoid treatment with mitochondrial response in Duchenne muscular dystrophy. Sanson M, Vu Hong A, Massourides E, Bourg N, Suel L, Amor F, Corre G, Bénit P, Barthélémy I, Blot S, Bigot A, Pinset C, Rustin P, Servais L, Voit T, Richard I, Israeli D. Sci Rep. 2020 Jun 4;10(1):9139. doi: 10.1038/s41598-020-66016-7.