Se connecter à l'extranet

Portraits de chercheurs

Hommage
Le 10 janvier dernier, l’AFM a rendu hommage à Ketty Schwartz, présidente du Conseil scientifique de l’association, qui est décédée le 25 décembre. Ses collègues et amis se sont rassemblés dans l’amphithéâtre de l’Institut de Myologie (Paris) afin de rappeler combien Ketty Schwartz a marqué leur travail de chercheurs et de médecins mais aussi leur vie, ainsi que celle des malades et de leurs familles. Voici quelques-uns de ces témoignages.

« Les qualités de Ketty résidaient dans sa force intérieure, sa droiture, sa fidélité et sa détermination. […] Très jeune, elle avait appris le sens du mot “malheur” et elle en avait tiré le sens du mot “engagement”. […] C’est avec une grande émotion que je vous parle ici [à l’Institut de Myologie, ndlr.] où Ketty a eu tant de rôles et tant de joies d’autant plus intenses que les résultats ont suivi. C’était une personne d’exception. Suivez son exemple. » Michel Fardeau, directeur scientifique et médical de l’Institut de Myologie de 1996 à 2006.

« Ketty Schwartz avait une intelligence très pure et faisait preuve d’une grande lucidité face aux situations complexes. […] C’était une personne très vigoureuse dans ses opinions et sa gentillesse excluait toute forme de complaisance. […] Lorsqu’elle a pris la présidence du Conseil scientifique de l’AFM, elle lui a donné un souffle de modernité. […] Pour l’AFM, elle était un symbole et un symbole, c’est quelque chose qui dure. » François Gros, Secrétaire perpétuel honoraire de l’Académie des sciences depuis janvier 2001, président du Conseil scientifique de l’AFM de 1986 à 1997.
Ketty Schwartz
« Ketty Schwartz était une grande dame de la recherche cardiaque et musculaire. […] Elle avait la volonté farouche d’aboutir aux objectifs fixés et s’engageait corps et âme. […] C’était une femme simple […] qui avait une grande ouverture d’esprit [et] qui aimait la vie et son prochain. » Michel Komajda, chercheur de laboratoire Inserm “Physiopathologie, génétique et pharmacologie du remodelage cardiovasculaire” (U621).

« Lors de l’installation de l’équipe de recherche dans le bâtiment Babinsky, Ketty Schwartz a su fédérer des chercheurs venus d’univers différents. […] Elle savait trouver le mot juste en toute occasion. […] Certes, ses félicitations étaient rares mais elles étaient d’autant plus appréciées. […] Elle a été un modèle comme femme au sein de toute l’équipe. » Pascale Guicheney, directrice de l’unité mixte de recherche “Physiopathologie et thérapie du muscle strié” (UMRS582) à l’Institut de Myologie.
Ketty Schwartz
« Ketty Schwartz était ma seconde maman, mon mentor. […] Elle était discrète, patiente, toujours positive. […] Ketty Schwartz que ses collègues étrangers avaient l’habitude d’appeler la “Reine de cœur” s’est battue pour les femmes et quand j’ai été enceinte, elle m’a soutenue en tant que femme et maman. » Lucie Carrier, de l’Institut de pharmacologie et toxicologie clinique et expérimentale, Clinique universitaire de Hambourg-Eppendorf.

« Ketty Schwartz fut l’une de ces trop rares femmes à briller dans la communauté scientifique. […] Elle était un ange, et pour moi, souvent un ange gardien. » David Klatzmann de l’unité de recherche “Biologie et thérapeutique des pathologies immunitaires” (UPMC-CNRS U7087).

« Au nom de l’AFM, je tiens à dire merci à cette grande dame de la part des familles et de malades ; merci pour sa volonté d’innovation et pour nous avoir éclairé sur ce chemin du médicament. » Laurence Tiennot Herment, présidente de l’AFM.
 
Propos recueillis par Françoise Dupuy-Maury