Ultrastructure du muscle strié squelettique

L’utilisation de la microscopie électronique a permis des avancées spectaculaires dans la description de la structure des fibres musculaires squelettiques et apparaît comme un nouvel outil diagnostic dans les pathologies neuromusculaires

Organisation de la myofibrille

La fibre musculaire est constituée de myofibrilles adjacentes qui baignent dans le sarcoplasme. Ces myofibrilles sont environnées par les composants de la triade (Tubule transverse et réticulum sarcoplasmique). Chacune des fibres musculaires constituant le tissu musculaire est environné par la lame basale. Les myofibrilles sont constituées d’une unité de base, le sarcomère. Le sarcomère est la partie délimitée par deux stries Z. Les sarcomères sont responsables de la striation transversale observée en microscopie optique (à partir d’une coupe longitudinale du muscle). Deux sarcomères successifs montrent deux bandes sombres (A) séparées d’une bande claire (I). La partie centrale de la bande A est constituée d’une bande H plus claire que la bande A et d’une strie M au centre de la bande H plus sombre: Cette structure est due à la présence de filaments fins d’actine et de filaments épais de myosine. La bande I est caractérisée par la présence de filaments fins, la bande A par le chevauchement des filaments fins et épais, la bande H par la présence de filaments épais et la strie M par un renflement des filaments épais.

La triade

Le réseau constitué par le réticulum sarcoplasmique parcourt la myofibrille dans le sens de la longueur. Au-dessus de chaque jonction entre les bandes A et I, se trouve une structure tubulaire positionnée de façon transversale par rapport à l’axe de la fibre et appelée (tubule transverse). Au contact du tubule transverse, le réticulum. L’ensemble forme ce que l’on appelle la triade.

La jonction neuromusculaire

L’axone du motoneurone qui innerve la fibre musculaire perd sa gaine de myéline à proximité de la fibre musculaire. Les arborisations terminales de cet axone reposent dans des rainures à la surface de la fibre musculaire formant la jonction neuromusculaire qui présente une structure en « grappe de raisin ». La région du sarcoplasme située sous la partie terminale de l’axone moteur constitue la plaque motrice. Les terminaisons de l’axone moteur contiennent des vésicules qui peuvent être liées à la membrane. Ces vésicules contiennent de l’acétylcholine, un médiateur chimique, les jonctions neuromusculaires sont alors dites cholinergiques. On distingue différents composants au niveau de la jonction neuromusculaire. La membrane plasmique du motoneurone au niveau de la terminaison axonale est la membrane pré-synaptique. La membrane de la fibre musculaire adjacente à la membrane pré-synaptique est définit comme la membrane post-synaptique. L’espace situé entre ces deux membranes est appelé fente synaptique