Une étude internationale prospective de l’histoire naturelle de la myopathie myotubulaire liée à l’X

Un article paru en avril dans Neurology rapporte les travaux d’une équipe internationale d’experts incluant des cliniciens de I-Motion et des chercheurs de l’Institut de Myologie. Les auteurs ont conçu une étude internationale prospective et longitudinale de l’histoire naturelle chez des patients atteints de la myopathie myotubulaire liée à l’X . Entretien avec Mélanie Annoussamy, premier auteur de l’article.

Dans quel contexte cette étude internationale a-t-elle été conçue?
L’étude d’histoire naturelle des patients atteints de Myopathie Myotubulaire (NatHis-MTM)  (myopathie centronucléaire liée à une mutation dans le gène MTM1) a débuté en 2014. Cette étude, menée aux USA, Canada et Europe (France, Allemagne, Italie, Espagne, Belgique) a été financée pendant 3 ans par Valerion Therapeutics et Genethon.  En Europe, nous avons souhaité poursuivre cette étude et Dynacure a accepté de financer 3 années supplémentaires tout en souhaitant élargir cette étude aux patients atteints de myopathie centronucléaire liée à une mutation dans le gène DNM2. Au total, 60 patients ont été inclus en Europe et 52 sont encore en cours d’étude.

Quels en sont les objectifs ?
Nous avons défini 5 objectifs pour cette étude.  D’abord caractériser l’histoire de la maladie chez des patients atteints de myopathie centronucléaire (CNM) à l’aide d’évaluations standardisées. Puis identifier les variables pronostiques de la maladie ; identifier également le meilleur critère d’évaluation pour les futures approches thérapeutiques. Ensuite évaluer la réponse immunitaire contre les AAV (pour les patients inclus entre mai 2014 et mai 2017). Enfin, participer au développement de traitements contre les myopathies centronucléaires en constituant une collection d’échantillons sanguins pour les recherches sur les biomarqueurs et le développement de médicaments dans les CNM réalisées sous la responsabilité de Dynacure ou un éventuel tiers à qui seraient transférées les activités de recherche dans les CNM de Dynacure (pour les patients inclus à partir de juin 2017).

Comment et dans quel(s) but(s) les critères d’évaluation ont-ils été déterminés ? Plus précisément, pourquoi avoir surveillé la réponse immunitaire à AAV8 dans une étude de type histoire naturelle au cours de laquelle les patients ne sont pas traités ?
Les critères d’évaluation ont été choisis pour évaluer de manière standardisée la force du membre supérieur dominant, la fonction musculaire, la fonction respiratoire, la fonction hépatique et la qualité de vie. Les évaluations ont été choisies parmi les évaluations couramment utilisées dans les maladies neuromusculaires.
En ce qui concerne la réponse immunitaire à l’AAV8 , nous souhaitions l’évaluer en vue des essais de thérapie génique

Quel a été le rôle de I-Motion dans l’étude ?
Pendant les 3 premières années de l’étude, Valerion therapeutics était le promoteur de l’étude. Valerion a délégué la complète responsabilité de promotion à l’AIM pour l’étude en Europe.
Néanmoins, l’équipe d’I-Motion, initialement basée à la Pitié a dessiné l’étude avec Valerion, rédiger le protocole, effectué les soumissions réglementaires en France, Allemagne, Italie, Espagne et Belgique, mis en place l’étude, assurée son suivi et son contrôle qualité, analysé les données et rédigé l’article.

Une suite à cette étude est-elle prévue ?
Cette étude est toujours en cours en Europe avec 60 patients inclus et 52 toujours en cours d’étude.

 

X-linked myotubular myopathy: A prospective international natural history study. Annoussamy M, Lilien C, Gidaro T, Gargaun E, Chê V, Schara U, Gangfuß A, D’Amico A, Dowling JJ, Darras BT, Daron A, Hernandez A, de Lattre C, Arnal JM, Mayer M, Cuisset JM, Vuillerot C, Fontaine S, Bellance R, Biancalana V, Buj-Bello A, Hogrel JY, Landy H, Servais L. Neurology. 2019 Mar 22. pii: 10.1212/WNL.0000000000007319. doi: 10.1212/WNL.0000000000007319. [Epub ahead of print]

 

On clinical.gov: NCT02057705